14
Avr
Immobilier

Ifi : Déduction des dettes et résidence principale

Pour le calcul du patrimoine soumis au nouvel impôt sur la fortune immobilière (Ifi), il est désormais prévu que les dettes sont déductibles à proportion de la fraction de leur valeur imposable. En application de ces nouvelles règles, un emprunt contracté pour l’acquisition de la résidence principale ne devrait donc être déductible qu’à hauteur de 70 % alors qu’il était déductible en totalité jusqu’à présent. Par exemple, pour une résidence principale d’une valeur de 600 000 € (420 000 € après l’abattement de 30 %), si l’emprunt contracté est de 300 000 €, on pouvait, jusqu’à présent, déduire cette somme en totalité et la valeur imposable de la résidence principale ressortait à 120 000 €. Avec les nouvelles règles de déduction, on ne pourra déduire que 210 000 € (70 % de 300 000 €) et la valeur nette de la résidence principale ressort à 210 000 €.

 

 

Les actualités associées